Les Veltcheviks

Extrait du Papillon du pharaon, chapitre 3, En route pour Londres.

Celui-ci clame d’une voix forte :

– Nous sommes le front de libération du Haut Velay Granitique, ne résistez pas, il ne vous sera fait aucun mal.

Nous voilà propres, gronde le professeur dans sa barbe, les Veltcheviks !

– Les quoi ? Interroge Couic,

– Les Veltcheviks, une sale engeance de Bolcheviques Velaves. Ils complotent pour renverser l’évêque du Puy qui les oblige à assister à la messe tous les dimanches. Et sans compter les vêpres, les rogations en été et les pèlerinages à Lourdes tous les deux ans…

– Oh ! les malheureux, compatit le charcutier libertaire…

– Vive la sociale, à bas la calotte ! s’écrie-t-il en levant le poing.

Entendant ces mots le chef des Veltcheviks lui adresse un « merci camarade » des plus fraternels.

image
Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *