Vive le pinard !

Chapitre 1 – Ça papillonne au Vatican !

… Fier inventeur de la pomme de terre
On a donné ton nom à des esquarr’s
Mais dis-nous donc, alors, que faut-il faire
Pour honorer l’inventeur du pinard ?
Madame Tutu épluche ses pommes de terre en chantonnant « Vive le pinard », chanson célèbre, créée par Charles-Joseph Pasquier, dit Bach, au 140ème de ligne pendant la guerre de Quatorze.
De l’étage, depuis son laboratoire, le professeur Tutu, entomologiste distingué, entonne le refrain :
Un ! deux !
Le pinard c’est de la vinasse
Ça réchauff’ là oùsque ça passe,
Vas-y, Bidasse, remplis mon quart
Viv’ le pinard, viv’ le pinard !

Décidément, l’atmosphère est bien guillerette dans la villa Zinzina les Flots Bleus, la vaste demeure du Professeur Tutu et de son épouse, née Roselyne Gladiateur, qui perche sur les hauteurs de Ladignac Sur Rondelle…
Mais voici qu’on sonne à la porte.

Vulgarité ?

Les commentaires publiés sur les sites de téléchargement des livres ont ceci de frustrant qu’il n’est pas possible d’y répondre…

Voici un exemple :

Mi figue mi raisin

récit présenté comme loufoque mais qui tombe parfois dans la franche vulgarité et nombreuses coquilles qui perturbent le fil de l’histoire m’ont souvent dérangée.
(avec 3 étoiles)
Avant toute chose, je remercie ce lecteur, ou lectrice d’avoir pris la peine de poster cette critique. Je suis sincère : tout plutôt que l’indifférence !
Vulgaire ?
Je me permets de faire mienne cette citation du regretté Coluche : “Je ne suis pas vulgaire, je suis grossier. Merde !”
Oui je l’assume, dans Couic on trouvera  “des gros mots” et souvent… mais pas de violence, pas de sexe … où si peu. De la grossièreté donc mais pas de vulgarité.
Un fil de discussion entre grossièreté et vulgarité (dont je me défends) ici
Alors demeurent les coquilles…
Oui mais mais si les photes d’aurtografe sont traquées, à grands renforts d’Antidote et autres relecteurs et trices… il doit manifestement en rester. et ce n’est pas bien !
J’aimerais que l’on me les signale !

Couic : les compilations.

Cinq rue Ramsès Elfeut est une compilation enrichie d’un fil conducteur des cinq premières aventures de Couic le charcutier.

Si les aventures de Couic sont calibrées pour une lecture courte sur une liseuse ou un téléphone, Cinq rue Ramsès Elfeut a la consistance d’un “vrai” livre, disponible en édition papier sur Amazon.

Trilogie sous blister est également une compilation qui comme son titre l’indique regroupe les trois premières aventures de Couic, mais sans fil conducteur. Disponible également en édition papier sur Amazon.

Sixième tranche !

La sixième tranche des aventures de Couic est parue… Disponible en numérique et papier sur les plateformes d’Amazon et Kobo ! La rocambolesque épopée pour la conquête de la Lune imaginée par Joseph Staline vient de se conclure de l’étrange manière...

La sixième tranche des aventures de Couic est parue… Disponible en numérique et papier sur les plateformes d’Amazon et Kobo !

La rocambolesque épopée pour la conquête de la Lune imaginée par Joseph Staline vient de se conclure de l’étrange manière que l’on connaît.

Il est temps pour nos héros de retrouver la mère patrie.

C’est une croisière paisible à bord de ce bon vieux Judas des Épinettes, cargo mixte de la compagnie des Chargeurs Amalgamés qui attend nos amis.

Mais voilà qu’une suite d’évènements inattendus vont précipiter Couic et son fidèle Fricandeau dans les montagnes de la province du Shaanxi qui abritent le refuge des communistes Chinois. L’époque est troublée, le futur grand timonier vient juste d’achever sa longue marche dans un pays en pleine guerre civile et il a mal aux pieds.

Quel est donc ce mystérieux projet qui tarabuste Mao Tse Toung et qui va entrainer notre commis charcutier à Ladignac sur Rondelle dans une nouvelle série d’aventures ? Une nouvelle fois, elles toutes seront plus frappadingues les unes que les autres ?

Rencontres déconcertantes et situations ébouriffantes attendent le lecteur au tournant dans cette Chine en pleine ébullition.

Tranche 6 !

Aucun texte alternatif disponible.

Alors quelques nouvelles !
D’abord après une participation intéressante au concours Kobo, plus de 100 téléchargements de la compilation 5 rue Ramsès Elfeut, j’ai décidé de mettre toutes les aventures de Couic en téléchargement gratuit sur #kobo

Allons : pas d’histoire d’argent entre nous !

Ensuite la tranche 6 est annoncée… Parution d’ici l’été… destination la Chine de la fin de longue marche !

Couic 6 ?

Ah ! ah ! Vous pensiez que c’était fini que les aventures de Couic le charcutier allaient finir en queue de boudin ?
Pô du tout, du tout…
La tranche 6 est en cours d’écriture et cette fois de drôles de choses vont se tramer dans un état qui a bel et bien existé… mais pas très longtemps.
Alors qui trouvera le nom de ce pays éphémère ?

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, texte